La dermite séborrhéique en 2019

J’avais publié un papier dans Mediapart en 2017 montrant bien que la dermite séborrhéique n’était pas une priorité pour la dermatologie française:

https://blogs.mediapart.fr/bernard-sudan/blog/240917/maladies-de-la-peau-des-francais-et-dermite-seborrheique-oubliee-par-la-sfd

En effet, les dermatologues se contentent de diagnostiquer et de prescrire des crèmes sans chercher une étiologie précise.

Depuis, des chercheurs ont publié une étude sur l’allergie à la nicotine…et surprise, une personne atteinte de dermite séborrhéique était allergique à la nicotine par tests cutanés, confirmant mes premiers travaux originaux de 1978

gate.net/publication/324057693_Nicotine_allergy_in_correlation_with_different_sources_and_individual_predispositions

Le scandale de l’allergie à la nicotine ne manquera d’émerger prochainement grâce aux travaux de chercheurs indépendants non liés aux lobbies de l’industrie du tabac et de l’industrie pharmaceutique:

P1080330 (4)

https://www.amazon.fr/Vers-une-solution-dermite-s%C3%A9borrh%C3%A9ique/dp/1326900579

http://www.lulu.com/spotlight/BJLS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *